Accueil Littérature Chambre n°3

Chambre n°3

0
0
50
sdr

Quel beau et lourd sujet que celui de la mémoire. Alzheimer est une maladie que nous connaissons tous en France. Cette maladie, neurodégénérative a été diagnostiquée publiquement la première fois il y a plus de 110 ans, en 1906, par le médecin qui lui à donné son nom, Alois Alzheimer.
On estime que près de 900 000 personnes en France sont atteintes pas la maladie ; d’ici 2020, plus d’un million de personnes pourraient être concernées.

 twitter_logo_640.0Jordan Muzyczka

Avec Chambre n°3, Mireille Reiss nous raconte, entre fiction et réalité, comment sa mère, Jeanne, a basculé. D’abord autonome. Puis, dépendante.

« Jeanne n’est ni contrariée, ni contrariante. Elle ne l’a jamais été du reste. Charmante, d’un abord facile, d’une humeur égale, l’esprit ouvert, curieux et accommodant, elle a toujours aimé les voyages, l’imprévu, les gens, les rencontres et semble vivre l’instant présent comme une nouvelle aventure. Son sens aigu de l’humour prend le dessus. A presque quatre-vingt-dix ans elle conserve ses qualités, quelques gros tous de mémoire en plus. »

Ouvrage écrit avec simplicité, il raconte comment une famille, alsacienne, se retrouve du jour au lendemain à devoir subir la charge d’une personne atteinte d’Alzheimer. Tantôt oubliant ses clefs, tantôt disparaissant sans donner de nouvelles, Chambre n°3 montre bien que la maladie affecte, aussi bien le patient que son entourage.

Entre les jours « bas » ou la maladie fait complètement délirer Jeanne et ceux plus « haut », où cette mère reste attachante, l’ouvrage de Mireille Reiss est un portrait sans fards et sans fioritures sur le quotidien.

-        Tout va bien maman ? Tu es en forme ?

-        Oui, ça va.

-        Tu n’es pas habillée, serais-tu malade ?

-        Malade ? Non, je ne suis pas malade

-        Alors, pourquoi es-tu en chemise de nuit ?

-        Mais pour dormir !

-        Regarde le beau soleil ! C’est encore l’après-midi, un bel après-midi d’été et tu veux déjà dormir ?

-        Oui, j’ai la chemise de nuit !

Logique, somme tout ! J’ai mis la chemise de nuit pour dormir et je vais dormir parce que j’ai la chemise de nuit…

Chambre n°3

de Mireille Reiss
Editeur : Auto édition
Prix : 12 euros

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par samulak
Charger d'autres écrits dans Littérature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Pianiste

  « J’ai passé deux nuits et un jour avec dix autres personnes, debout dans un minusc…