Accueil Littérature Les Sarkozy, une famille française

Les Sarkozy, une famille française

0
0
1,220
sarkozy-la-justice-suspend-l-enquete-pour-corruption_2089720_300x200

51ADhKaK3BLL’ancien président de la République ne donnait presque plus signe de vie depuis sa défaite à la primaire de la droite et du centre en décembre 2016.
La retraite? La déprime? Par trop, du moins si l’on en croit  un de ses amis et un de ses adversaire politique: « Vous savez, je m’emmerde!« , confie t-il ou bien: « Je vais faire mon propre fonds et je vais gagner beaucoup d’argent. Je vais m’installer à Dubaï, à Bahreïn, à Singapour et à Hong Kong« .
Cette bougeotte, à 62 ans, est t-elle normal? Oui, si l’on en croit les deux journalistes Pascale Nivelle et Elise Karlin, dans leur livre de témoignage Les Sarkozy, Une famille française.

 @Jordan Muzyczka

 

 

« Parce qu’un homme est la somme de ses origines, parce que son destin s’esquisse dès l’enfance, parce qu’il se bâtit sur ce qui est donné, ce qui est tu et ce qu’il faut prendre, raconter la famille de Nicolas Sarkozy, c’est une autre manière de parler de lui« 

Image de prévisualisation YouTube
 France 2 dans le village d'origine du père de Nicolas Sarkozy
après la victoire à la présidentielle en 2007.

 

Le prince de sang-mêlé

211 pages, une biographie publiée en 2006, une année avant que celui, alors ministre de l’Intérieur, n’accède au plus au rang de l’État.
Pourtant, tel une succes-story à l’américaine, l’histoire est sinueuse. La première partie relate le chemin des deux parents: Pal Sarkozy, « Transi dans une mauvaise chemise, [...] recroquevillé sur la grille d’aération du métro parisien« , sans le sou; et d’une jeune femme, juive sous le régime de Vichy, qui pense à ses études et à mener une vie de jeune femme « A la faculté de droit de la rue Saint-Jacques, dans le Quartier latin, Andrée a trouvé une bande de copains pour « faire la java »".

Image de prévisualisation YouTube

Pal Sarkozy sur TV5 Monde raconte sa vie et son parcours.

 

Là où le livre est intéressant, c’est qu’il remet constamment en contexte le parcours des deux parents. L’un fuit le communisme; l’autre la répression antisémite. Puis vient leur rencontre, et quatre enfants…

2555929-3604257Nicolas, l'aîné Guillaume, le cadet François puis Olivier, née d'une autre union.

Nicolas ne s’entend guère avec son frère aîné, Guillaume. Leur divergences idéologiques sont profondes. Pour comprendre comment s’est construit politiquement Nicolas, Les Sarkozy, une famille française est essentiel.

Son modèle n’est pas son père, à qui pourtant l’ancien président de la République n’hésite pas à utiliser ses origines hongroises. Ce père qui divorcera très tôt et qui délaissera rapidement ses fils: « Parfois le père vient attendre ses fils à la sortie de l’école [...]. Pal, remarié avec une princesse de vingt ans, ne prend pas la peine de faire semblant. Il emmène les garçons dans une pizzeria de la place Wagram, toujours la même. La conversation traîne en longueur. Ces repas sont une épreuve« .
Nicolas entretien avec le « flamboyant Hongrois » une sorte de schizophrénie: il l’aime autant qu’il le déteste. Un des passages le plus significatif est sans contestation celui-ci:

« Il se sent un peu chez lui à la table de ces gens qu’il ne connaît pas : la nourriture lui est familière, l’accent sonne doux à son oreille.  Leur manière de rouler les r et de trinquer, leur exubérance aussi, rappellent à sa mémoire des bribes d’instants heureux, pièces égarées dans des coins sombres de son esprit et dont il peine à reconstituer le puzzle. Le fils pourtant n’entretient aucune illusion : ses études, il faudra qu’il les paie de sa poche. »

Au nom du (grand)père

Un père qui lui transmettra, sans le vouloir, une passion qui a beaucoup fait commenter les médias: le vélo.

« Nicolas ne suit pas. Ce père absent l’exaspère, il ne lui doit rien. Il se défoule sur son vélo. Un jour, Violette de Feuillade, la plus ancienne amie de sa mère, on le voit rentrer exténué du bois de Boulogne : « J’ai fait cent tours de bois ! »"

nicolas-sarkozy-a-velo

Le modèle, tant politique, qu’humain, est bien celui du grand-père, Bénédict Mallah. C’est lui qui met la main au porte-monnaie pour offrir aux Sarkozy la meilleure éducation possible, c’est lui avec qui Nicolas aime passer des après-midi, c’est lui qui lui inculque le respect des valeurs.

« Le grand homme de son grand-père s’appelle de Gaulle ? Celui de Nicolas aussi.
Et ce qui intéresse papy le concerne tout autant. Il n’est pas question de politique, c’est une affaire de valeurs : le docteur Mallah voue une indéfectible fidélité au héros de la Libération, au combattant résolu qui lança l’appel du 18 juin. Pas besoin d’une carte ni d’un parti pour admirer le général
[…]. »

La toute dernière partie du recueil se contente de raconter ses premiers pas en politique. D’en bas de l’échelle, à la situation d’aujourd’hui. Nicolas à gravit les échelons à force d’abnégation. Si le grand-père lui a transmis la doctrine, ce sont Andrée (la mère) qui lui a inculqué le sens du travail et du sacrifice. Pal (le père) lui a confié le destin hors du commun, celui que l’on ne retrouve que dans l’imaginaire hollywoodien, partir de rien, arriver au sommet.

En-annoncant-qu-il-n-abrogera-pas-le-mariage-gay-Nicolas-Sarkozy-s-attire-les-foudres-de-la-Manif-pour-tous-et-de-Sens-commun

En Bref:
Un livre très intéressant pour comprendre comment s’est formé Nicolas Sarkozy, ou plus globalement même, comment se forge un destin.

A l’histoire s’ajoute une écriture fluide, claire, avec un art de raconter les choses de façon à ce que le lecteur ne décroche jamais.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par samulak
Charger d'autres écrits dans Littérature

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le testament français

Prix Goncourt, prix Goncourt des lycéens et pris Médicis, Le testament français paraît en …